UFOcenter
UFOcenter
Menu
BOULE DE FEU SUR ROCHEFORT

BOULE DE FEU SUR ROCHEFORT

La boule de feu vue aussi à 400 km

Les questions vont bon train depuis l'observation d'un habitant d'Aucamville, vendredi matin, à 1 h 08 précise, alors qu'il rentre chez lui. Très impressionné par, dit-il, «cette boule de feu suivie d'une traînée de gaz qui s'est écrasée pas très loin», ce témoin avait le lendemain appelé notre rédaction pour partager sa surprise (Lire notre édition du 9 mai). Et, au passage, nous interroger. Nous avions alors cherché à savoir quel pouvait être l'objet non identifié mystérieux. Au Geipan (1), son directeur Xavier Passot, avait invité à un peu de patience pour voir si, en ce début de semaine, les rapports des caméras du Cnes donneraient quelque chose. Contactée hier, son assistante a assuré «n'avoir rien enregistré» tout en précisant «que les caméras installées étant fixes, elles ne peuvent pas tout voir». En revanche, la vérité est peut-être ailleurs, comme en témoigne ce qui suit…

À Rochefort, deux minutes plus tôt…

En découvrant l'article peu de temps après, un passionné d'astronomie et d'ufologie habitant Colomiers, Mathieu Ader, s'est empressé de se rapprocher de nous. Membre de l'association Ufo-science, c'est sans cesse qu'il scrute le ciel à l'aide de caméras installées çà et là dans le Grand Sud. Or, cette nuit-là, l'une d'elles a vu quelque chose d'assez net qui n'est pas sans rappeler l'observation faite à Aucamville. «Une de nos caméras a en effet enregistré la vidéo d'un objet lumineux le même jour, du côté de Rochefort, à 1 h 06 du matin. Il pourrait s'agir du même objet. Nous devons nous mettre en relation avec la personne citée dans l'article, mais tout porte à croire que nous sommes en présence du même bolide. L'apparition a duré quelques secondes. Nous l'avons bien enregistrée. Reste maintenant à analyser le spectre sur le film, ce qui donnera la composition chimique de l'objet». Selon ce passionné, il pourrait, a priori, «s'agir d'une météorite». Cette hypothèse corrobore en tout cas celle de Xavier Passot interviewé il y a trois jours : «La description faite semble indiquer que nous sommes en présence d'une météorite. Les personnes semblent les voir de très près car elles n'ont pas de repères. Lorsqu'elles passent à des centaines de kilomètres, on imagine qu'elles vont tomber à quelques encablures d'où l'on est… Mais elles se désintègrent dans l'atmosphère. C'est aussi le cas du cargo spatial russe qui a brûlé au-dessus du Pacifique», précise-t-il. Voilà probablement ce qui est arrivé, vendredi, à ce «visiteur» de l'espace qui n'était visiblement, et malheureusement pour beaucoup d'ufologues, qu'un gros caillou.

1-groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés. 

http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/12/2102930-la-boule-de-feu-vue-aussi-a-400-km.html

BOULE DE FEU SUR ROCHEFORT